JLB PHOTOS

DUNKERQUE PORT INDUSTRIEL



Dans le cadre de l'état d'urgence, une zone de protection du port de Dunkerque a été décidé par le préfet (Arrêté du 22/12/2015). L'accès, la circulation et le séjour dans cette zone sont interdits à toute personne qui n'y réside pas ou ne peut justifier sa présence pour une raison professionnelle.



LE PORT EST / photo de gauche, de gauche à droite : les jetées, l'écluse De Gaulle et le bassin maritime

photo de droite, de haut en bas : les jetées, l'écluse Wattier et Les darses 6,5,4 et3


De puissantes grues du port autonome et le BCMO , ex bâtiment des dockers détruit par la ville en février 2004




Après le rachat le 27 octobre 1662 aux anglais par Louis XIV , le port de Dunkerque deviendra celui des Pays Bas Français avec pour conséquence son aménagement. Louis XIV , Colbert , Louvois et Vauban commencent de grands travaux , c'est ainsi que le canal de Bourbourg est creusé en 1670 , le bassin de la marine avec une écluse est creusé et terminé en 1682 , en 1678 deux jetées sont créées et le phare est construit . Un arsenal ( emplacement du parc de la marine actuel dont il reste la porte ) . Une partie de ces installations furent détruites à la suite du traité d'Utrecht d'avril 1713.

Durant plus de cent ans , le port ne connut pas d'évolution . En 1840 , le trafic du port était moyen aux environs de 170000 tonnes , en 1850 il progressera à 260608 tonnes .

Le développement du port reprit vers 1848 avec l'arrivée du chemin de fer et par une loi de Freycinet du 31 juillet 1879 des travaux importants commencèrent , en 1880 , creusement des darses 1,2,3 et 4 et construction de l'écluse guillain ( aujourd'hui comblée ). En 1887 , une grande écluse de 170 mètres est construite ( qui existe toujours sous le nom de Trystram ) ainsi que de nouvelles jetées .

De grandes industries commencèrent ensuite à s'installer , en 1889 les chantiers de France pour la construction navale , en 1909 les huileries Lesieur et en 1912 une première usine sidérurgique l'usine des dunes .

Collection Archives de Dunkerque

Lancement d'un navire / AMDK

Le trafic du port avait atteint 2501833 tonnes en 1890 .A partir de 1903 , la darse 5 fût construite .

Collection Archives de Dunkerque

Vue du port à la fin du XIXème siècle / AMDK

Collection Archives de Dunkerque

Vue du bassin du commerce au début du XXème siècle / AMDK

Entre les deux guerre le port ne verra pas de grande évolution sinon la construction en 1932 d'une raffinerie de British Petroleum, le trafic maximal a été atteint en 1929 avec 5400000 tonnes .

La seconde guerre mondiale détruit totalement la ville et le port .

Photos Marcel Marc ( frère d'un de mes oncles )

Destruction de la raffinerie ( Photos Marcel Marc / 19 mai 1940 )

La raffinerie de pétrole est reconstruite en 1950 .Le trafic du port en 1951 était revenu à 5400000 tonnes.

La raffinerie SRD qui est spécialisée dans les lubrifiants , bitume et parrafine

En 1959 commencent des changements importants en vue de l'implantation d'Usinor décidée en 1956 . Une nouvelle écluse ( Wattier ) est construite pour des navires de 50000 tonnes et une nouvelle darse ( la 6 ) est mise en service en 1963 , la construction du bassin maritime permet au port de s'étendre de 2 à 8 kms , la construction de l'écluse Charles de Gaulle en 1970 permet désormais l'accès de navires de 100000 tonnes .

mes premières photos à 11 ans

Construction de l'écluse De Gaulle

Passage d'un gros minéralier à l'écluse De Gaulle

Passage d'un gros minéralier à l'écluse De Gaulle

De 1959 à 1963 , la construction d'une puissante usine sidérurgique USINOR avec 2 hauts fourneaux de capacité de 3,4 millions de tonnes , en 1969 un 3ème haut fourneau porte la capacité à 4 millions de tonnes et en 1973 un 4ème double la capacité à 8 millions .Avec Usinor le trafic de marchandise monte considérablement avec en 1974 , 34558000 tonnes et en 1980 , 41115000 tonnes , Dunkerque est le 3ème port de France . Une seconde usine ( Usinor Mardyck ) s'implante en 1973 . Pour Usinor , un canal à grand gabarit a été réalisé pour alimenter Usinor Denain et l'autoroute Dunkerque-Lille ( aujourd'hui convertie en voie expresse 4 voies à 110 Km/h ). Une centrale EDF fonctionnant avec la raffinerie et les gaz d'Usinor a été réalisée et d'autres entreprises comme Air liquide pour alimenter en oxygène les aciéries ou Vallourec ( devenu GTS industrie / Europipe )en fabrication de tubes ont vu le jour .

L'entrée d'usinor


Usinor et le bassin maritime


La route du quai minéralier

Depuis les années 70 , après l'annonce en mai 1970 de Péchiney d'installer une usine d'alumine ( mais une crise fera sombrer le projet plus tard ), le port s'étendra jusqu'au rives de l'Aa , le port Ouest est né permettant de recevoir sans écluse des navires de 320000 tonnes . Ce port permet de recevoir des pétroliers pour les raffineries , en 1983 , le quai à pondéreux ouest permet de recevoir des navires de 185000 tonnes de minerai de fer et de charbon .Mais les années 80 sont aussi marquées par la fermeture des chantiers de France.

LE PORT OUEST

Les quais du port ouest avec ci-dessous les portiques installés en 2008

Une cimenterie ( Lafarge ) verra le jour et Le 21 juin 1974 a été mise en service la seconde raffinerie appartenant à la Compagnie Française de Raffinage d'une capacité de 6 millions de tonnes . En 1981 , la première raffinerie ( ex BP ) ne conservera que la fabrication de lubrifiants .

La raffinerie TOTAL

La raffinerie TOTAL représentant l'énergie propre en implantant en 2003 cinq éoliennes

Septembre 2009, Total arrête sa production et importe du carburant de Russie et d'Inde, janvier 2010 une transformation en dépôt est annoncée avec blocage de l'usine par le personnel...

En 1975 , CDF ( Charbonnage de France ) chimie avec le recul du charbon décide de construire un vapocraqueur à Dunkerque avec l'aide financier du Quatar qui ouvre la voie à la pétrochimie sur le port. Du polyéthylène est produit par des unités annexes au vapocraqueur .

Marine Photo pour la vue aérienne de 1977

Le vapocraqueur CDF chimie COPENOR et STOCKNORD regroupés aujourd'hui dans le groupe Polimeri Europa France SNC ( au fond la centrale éolienne et POLYCHIM entre celle-ci et le vapocraqueur )

avril 2005

Le terminal Stocknord accueille de la péniche aux navire de plus de 50000T ( ici le plus gros navire reçu nécessitant l'utilisation de 5 réservoirs )

Dans les décennies suivantes , d'autres industries s'implanteront , Polychim lié au vapocraqueur et à la raffinerie produira du polypropylène , PECHINEY Aluminium Dunkerque en 1992 , RDME pour le traitement du ferro-manganèse (arrêtée en 2007 suite à une destruction du four), et d'autres dans des domaines agro-alimentaire et de chimie fine ( AstraZeneca , Ajinomoto Euro-Aspartame , BASF agri production , ...), de transformation du plastique ( Amcor Pet Packaging France , Idéal Fibres et Fabrics , ...) , de traitement de déchets Téris (non rentable, fermera en 2007) .

L'usine RDME pour la transformation du ferro-manganese

Les lingots d'aluminium de Pechiney et l'utilisation de l'acier d'Ascométal ( usine des dunes )pour le TGV


Teris et Astrazeneca

à gauche : à partir de granulés de polyéthylène dans les sacs, fabrication de tubes par AMCOR PET PACKAGING qui aprés thermo-soufflage donneront les bouteilles / à droite : à partir de granulés de polypropylène, fabrication par IDEAL FIBRES ET FABRICS de moquette , d'intérieur de véhicules ( ici de l'Opel Vectra )

La transformation du polyéthylène et du polypropylène en bouteilles , moquette , garniture de voitures ...

La distillerie Ryssen d'Hesdin reconstruite sur Dunkerque lui permet d'avoir une ouverture maritime par l'intermédiaire du terminal Stocknord

L'énergie est également présente par le terminal Statoil de gaz de Norvège qui alimente la France et DK6 remplaçant début 2005 la centrale thermique EDF en utilisant comme matière première le gaz de Norvège et les gaz sidérurgiques d'une capacité de 790MWe en deux tranches .


terminal Statoil

Le terminal Statoil du pipe de Norvège

CENTRALES ELECTRIQUES

DK6 et l'ancienne centrale thermique EDF

Dunkerque est désormais un grand port industriel avec une main d'oeuvre qualifiée , soumis à la mondialisation mais ici les délocalisations sont à double sens puisqu'il accueille des entreprises internationales ( groupes américain, brésilien, italien, japonnais ... ) . Les entreprises dans l' objectif de faire baisser leurs coûts ou de profiter de savoir-faire spécifiques ont recours de plus en plus à la sous-traitance pour la maintenance , l'entretien , ou la restauration . C'est ainsi que des entreprises de services ( Endel, Ponticelli ... ) sont présentes sur le Dunkerquois pour la grande industrie . L'automatisation dans l'industrie a diminué le nombre d'emplois ( par exemple la métallurgie en général en France a perdu entre 1981 et 2001 , 34% d'ouvriers soit 514000 , 31% de techniciens , employés et agents de maîtrise soit 229400 , mais une augmentation de 56% d'ingénieurs soit 112700 ) , Cette augmentation est due au recentrage de l'industrie vers les études et recherches . Enfin le maintien ou le développement de l'industrie sur Dunkerque est dépendant des industriels entre eux ( RDME , COMILOG , ... ont eu une augmentation de la part d'EDF de 40% , de fait RDME a créé une seconde usine en Norvège au lieu de doubler celle de Dunkerque ; Comilog a réussi à négocier et à éviter la fermeture ) et de l'état par sa direction générale de l'industrie qui fait appliquer des textes à la lettre dont la majorité sont justifiés au vu des accidents qui ont donné une mauvaise image à l'industrie ( mais parfois ses exigences peuvent être à l'encontre de la sécurité ) qui entrainent des coûts et inciter à la délocalisation vers des pays moins exigeants .


Pollution :la réalité est parfois dure à subir

La pollution reste une réalité même si les industriels disent avoir fait des efforts

17 octobre 2008


industriaPark 2007


IndustriaPark au kursaal de Dunkerque fin mars 2007 est le parc découverte de l'industrie dunkerquoise, pour présenter au public et en particulier aux jeunes dans un espace original, ludique et pédagogique.

Initiative de la chambre de commerce et d'industrie, de la communauté urbaine, du port autonome et de 60 entreprises, groupes internationaux et PMI, a pour objectif de présenter le monde industriel et d'orienter les hommes et les femmes vers les métiers de l'industrie étant donné que 3000 emplois seraient disponibles dans les cinq prochaines années.

clic pour agrandir

Philippe Waeghemaker (adjoint mairie de Dunkerque) et Dominique Naëls (président de la CCI) en visite, espace formation (projet du lycée plaines du nord) et espaces culturels.

IndustriaPark, un village des métiers avec des démonstrations, des conférences, un laboratoire des cinq sens, des jeux pour apprendre et découvrir l'industrie.

clic pour agrandir

à la recherche des réponses du questionnaire et l'atelier des cinq sens

IndustriaPark est aussi une vitrine du savoir faire du secteur industriel dunkerquois.

clic pour agrandir

exemples de produits et services de l'industrie dunkerquoise

L'occasion pour le grand public de découvrir virtuellement au travers de maquettes l'intérieur et le fonctionnement des grandes usines du dunkerquois.

clic pour agrandir

La centrale, le gazomètre d'Arcelor, DK6, ...


www.planete-industries.com, le site de l'industrie dunkerquoise



Retour page Dunkerque



Copyright ©JLB PHOTOS